Georges Brassens. On l'imagine très bien entouré de vingt amis, eux tenant un verre de vin à la main, lui une guitare et son verre devant lui. On l'imagine aussi s'y connaitre très peu en vin (fait rapporté par son biographe)  et ce dernier de rajouter que le poète pouvait rajouter un glaçon dans son verre de vin. Mais qu'importe, pour Brassens le vin est le liant de l'amitié, le ciment de la fraternité.
Ses textes, sa poésie, sa guitare nous ont laissés certaines merveilleuses chansons sur le thème dont en voici une :

 

Le Vin

Année : 1957
Auteurs: Brassens
Compositeurs: Brassens
Editeurs: Universal Music Publishing
Album : Onccle Archibald
A noter : BO du film Porte des Lilas

 

Avant de chanter
Ma vi', de fair' des
Harangues,
Dans ma gueul' de bois
J'ai tourné sept fois
Ma langue...
J'suis issu de gens
Qui étaient pas du gen-
-re sobre...
On conte que j'eus
La tétée au jus
D'octobre...

 

Quand on est un sage,
et qu'on a du sa-
-voir-boire,
On se garde à vue,
En cas de soif, u-
-ne poire...
Une poire... ou deux,
Mais en forme de
Bombonne,
Au ventre replet
Rempli du bon lait
D' l'automne...

 

Jadis, aux Enfers,
Certe', il a souffert,
Tantale,
Quand l'eau refusa
D'arroser ses a-
-mygdales...
Etre assoiffé d'eau,
C'est triste, mais faut
Bien dire
Que, l'être de vin,
C'est encore vingt
Fois pire...

 

Hélas! il ne pleut
Jamais du gros bleu
Qui tache...
Qu'ell's donnent du vin,
J'irai traire enfin
Les vaches...
Que vienne le temps
Du vin coulant dans
La Seine!
Les gens, par milliers,
Courront y noyer
Leur peine...

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir