Co-dégust' du 4 janvier 2019 réalisée avec je-veux-ce-vin.com

 

troisième vin : Château Laroque, 1906

Troisième vin : Saint-Émilion AOC, Château Laroque, 1906 (Rouge)

Informations / Fiche technique : Pas d'information 

Millésime : "Un grand millésime peu abondant, avec des vins d'une rare puissance, du corps, du volume, mais très longs à se faire." (www.idealwine.com)

je-veux-ce-vin.com

Limpide, clair, assez tuilé, brun,

Aromatique, un peu acide, légèrement fumé .

Sec, très vif, niveau d’alcool moyen, cuir, viande, confit, plus beaucoup de fruits, mais facile à boire.

présence de beaucoup de particules dans le fond de la bouteille…
Ouvert 2 heures avant la dégustation, servi à 15°. Le réchauffement dans le verre au cours de la dégustation ne l’a pas perturbé.

Très beaux restes pour un vin de cet âge, et compte tenu du niveau de la bouteille qui était en « vidange »
Etonnement facile à boire !
A été le vin préféré de mon épouse lors de cette dégustation.

Spiritus Vinum

Limpide, brun clair, brillant et larmes grasses.

Net, aromatique, fumé léger et tertiaire d'humus.

Sec, acidité moyenne, arômes tertiaires. notes giboyeuses et de sous-bois. 

Millésime ancien

Alors là, 113 ans et toujours des choses à dire. D'une respectueuse élégance, ce vin m'a scotché par sa faîcheur et sa facilité à être bu. Mon préféré du set, bien entendu.

CONCLUSION DE LA CO-DÉGUST' :
De manière générale, on peut noter sur ces trois vins des bouquets fins; les nez allant de l'humus au de jus de viande en passant même par des fruits à l'eau de vie. 
Étrangement, l'intensité du 1906 était légèrement plus importante que le 1983. Concernant le 2011, ne possédant que peu d'odeurs fruitées à l'ouverture, des soupçons de gousse de vanille sont apparus en fond de verre.