Marco Li Calzi : projet Enolfactive et cépages autochtones italiens

Chercheur en biochimie, délégué médical, diplômé de Viticulture et Œnologie à l'Université de Bologne, post-doctorant en œnologie en Californie, spécialiste des cépages autochtones italiens, spécialiste des défauts du vins, enseignant chercheur à l’Ecole d’Ingénieurs de PURPAN (Toulouse) .
Entre un cours "viti-oeno" et une intervention en analyse sensorielle et la chimie du vin; Marco Li Calzi a eu la gentillesse et la patience de répondre à quelques interrogations.

Pourriez-vous nous parler de votre parcours ?

Ma vie professionnelle a été divisée (à ce jour 😉) en trois phases :

1. Au début, je me suis consacré à la recherche en biochimie. J'ai passé les trois dernières années de cette période comme postdoc à l'Université Wake Forest en Caroline du Nord. Une réflexion profonde sur le manque dans ma profession de l'aspect des « relations interpersonnelles » (je me suis trouvé en train de discuter avec des molécules et des protéines ...) m'a poussé à décider de rentrer en Italie.

2. Installé dans la fascinante Vérone, j'ai travaillé près de 9 ans chez Merck Sharp & Dohme en tant que délégué médical. La passion pour le vin était au coin de la rue et Vérone et les véronais ont joué un rôle crucial pour me montrer le chemin à suivre. C'est ainsi que j'ai décidé à l'âge de 40 ans de revenir aux études et de m'inscrire au diplôme de Viticulture et Œnologie à l'Université de Bologne, sur le campus de Cesena.

3. En juillet 2007, je suis parti en Californie, États-Unis, pour mon deuxième post-doctorat, cette fois-ci en œnologie. À l'Université de Californie à Davis, j'ai mené un projet sur la chimie des arômes et la caractérisation sensorielle du Cabernet sauvignon.
En janvier 2007, j'ai commencé à travailler pour l'Université du Missouri en tant que professeur et responsable du programme d'œnologie. Belle période, tout à construire : cours, recherche et extension (programme de conseil et de formation pour l'industrie viticole). La rencontre avec les cépages hybrides, largement utilisés dans le Midwest, est principalement due à leurs caractéristiques de résistance aux températures extrêmes. À cet égard, pour donner un avant-goût du climat continental du Midwest, permettez-moi de citer une anecdote : décembre 31, 2009 mon avec mon épouse et ma fille poilue (! Twix mon chien) on prend l'avion pour déménager de Davis, Californie à Columbia, Missouri. Au décollage à Sacramento la température est de + 15°C, à l'atterrissage aux Missouri, le thermomètre marque -15°C et pour les deux semaines suivantes de début 2010, les températures oscillent entre -25°C et -10°C !
De retour en Europe pour des raisons personnelles et installé à Aix-en-Provence en mars 2012, j'ai commencé à travailler comme formateur des professionnels de la filière vitivinicole en France, en Italie et aux États-Unis. Mes activités étaient axées sur des séminaires sur
- Les défauts du vin
- Arômes positifs
- Comment maximiser les arômes variétaux du Sauvignon blanc.

Pendant un certain temps, j'ai travaillé comme technico/commercial pour Dolmar, une entreprise espagnole qui vend des produits œnologiques et pour Eprovenance, une société américaine qui a développé des capteurs pour surveiller la température et l'humidité pendant le transport du vin.
J’ai enfin eu mon poste d’enseignant chercheur à l’Ecole d’Ingénieurs de PURPAN en septembre 2014.

 

Vous êtes, avec Christophe Gerland et Corentin Quemener, les créateurs du projet Enolfactive sur les défauts du vin. Quel est l’objet de ce concept ?

EnolfactiveEn 2017, avec deux amis / associés, on a développé un kit de molécules reproduisant les défauts les plus communs du vin. Le kit permet une formation sur la reconnaissance sensorielle des différents défauts les plus communs issus des raisins ou survenant lors de la fermentation et de l’élevage / vieillissement du vin.

 

Les kits Enolfactive peuvent-être achetés en ligne directement sur le site. A qui s’adressent-ils ?

Le projet a été conçu pour les œnologues, les professionnels de la filière vitivinicole (importateurs, sélectionneurs etc.) les sommeliers et les « wine aficionados ».
Pour plus d’informations : www.enolfactive.com

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir