Aux Cépages d'Ermont : Bruno Besson, caviste indépendant

On trouve "Aux Cépages d'Ermont" 350 références de vins sans chimie à la vigne ni intrants œnologiques à la vinification; plus de 30 bières artisanales, 80 whiskies pour la plupart français, des spiritueux, des ateliers et soirées dégustation, de l'épicerie fine.
Avec le cœur et les tripes, Bruno Besson vous accueille, vous conseille, vous étonne et vous donne le goût du "vrai" vin, celui qui ne ment pas.

Merci Bruno Besson d’avoir accepté de répondre à ces questions. Pour commencer, quel a été votre parcours jusqu’à l’ouverture de la cave « Aux cépages d’Ermont » ?

Bonjour, j’ai suivi un parcours « classique » pour l’époque (1993), avec deux années d’apprentissage en salle en alternance à l’école de Paris des Métiers de la table et au restaurant Chez Laudrin, BLD Perrière, superbe cave, et grand choix de vins de vignerons sans triche déjà à l’époque.

Puis 2 ans en cuisine, en alternance également et enfin la dernière année en Mention Complémentaire Sommelier au restaurant Amphyclès 2* Michelin.
Par la suite, j’ai gravi les échelons dans des restaurants, comme le Crillon 2*, la Cave Fauchon, La Grâce de Dieu, puis second de Mr Philippe Faure-Brac (meilleur sommelier du monde 92) au bistrot du sommelier, et Chef sommelier du Chiquito à Méry / Oise (plus jeune chef Sommelier d’un étoilé Michelin), avant de m’installer en mai 2006 Aux Cépages d’Ermont.

 

Pourriez-vous nous faire faire un « tour de boutique » ? Y organisez-vous des événements  ?


Aux Cépages d'Ermont : Bruno Besson, caviste indépendant La boutique est articulée en 4 zones :
a/ Les spiritueux (85 whiskies, 55 rhums, cognacs, armagnacs etc.) éthique identique aux vins, des artisans, et pas de chimie.

b/ Les vins, classés par ordre de prix et couleurs, tout simplement, pas de région, pas de « ségrégation ».

c/ Épicerie fine, que des découvertes persos, avec des vrais gens, et des vrais produits derrière.

d/ Le micro bar à vin, et la cave de stockage – ateliers de dégustation.

 

Vous faites partie des trop rares cavistes indépendants et alternatifs. Quels seraient pour vous les dix commandements de votre métier-passion ?

1/ Sois toi-même, ta boutique c’est ta personnalité.

2/ Sélectionne avec ton cœur, pas le porte-monnaie, ni le tien ni celui de ton « potentiel-vente », l’authenticité des produits passe par ton honnêteté.

3/ Sois Caviste, pas « commerçant », car tout le monde peut être commerçant, les cavistes sont plus rares.

4/ Anime, vis, dynamise, partage, sois fun, tout en gérant à l’euro près.

5/ Vas dans les vignes, découvrir, comprendre, goûter, t’imprégner, ça te fera des histoires à raconter, des anecdotes.

6/ Aller dans les salons, confirmer et faire des rencontres, mais valide toujours sur place, les salons c’est surtout pour boire des coups 😉  et entretenir ton réseau de collègues.

7/ Ne range pas trop bien ta boutique, ce n’est pas un musée, c’est une cave.

8/ Ne vend pas ce que tu ne connais pas, autant que ça se vendrait, fait TOUJOURS passer l’éthique avant la caisse, ça payera et les miroirs que tu croiseras te renverront une belle image.

9/ Ouvre, de tôt à tard, de janvier à décembre, par tout temps, en toute circonstance.

10/ Et comme mot de la fin, bois avec tes clients les vins que tu vends. Mais pas trop.

 

Commentaires  

# Nicolas FRANCOIS 18-05-2018 17:26
Tout a fait d'accord pour inciter les gens à être des consom'Acteurs.
Répondre | Répondre en citant | Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir